La série de claques

Vingt-quatre heures après avoir lancé notre appel à témoignage sur Twitter nous recevions ce texte brut. Une claque.

Je suis originaire d’un milieu rural, né dans le milieu des années 90. Fils de boulangers à leur compte. Fils d’une mère addicte à la télévision (star academy, koh-lanta, secret story, plus belle la vie, séries américaines, Jean-Pierre Pernault, télé-shopping, …), elle travaille plus de 70 heures par semaine. Elle voit le monde à travers les faits divers dans les journaux télévisés et en déduit que les arabes sont la cause de toute la misère du monde (enfin quasiment, faudrait pas oublier les méchants zadistes et quelques autres minorités). Elle a longtemps été une fan de Sarkozy. Fils d’un père qui a commencé à travailler à 16 ans. Il a seulement 3 activités : travailler, manger, dormir et encore il mange vite et dort peu puisqu’il travaille plus de 100 heures par semaine. Il ne s’est jamais informé autrement que par les médias mainstream (télévision, radio, presse papier) mais il garde un oeil critique. Il aime pas les politiques parce que “tous pourris” mais a toujours voté, le plus souvent blanc.

Durant mon enfance, j’ai donc eu le droit d’apprendre qu’il fallait bien travailler à l’école pour que tout se passe bien plus tard. Heureusement pour moi, je suis très scolaire. J’ai aussi appris que les chômeurs, syndicalistes et grévistes sont des feignasses. Les fois où je pouvais voir mes parents c’était devant la télévision donc elle a grandement participé à mon éducation/endoctrinement. Je découvre un grand intérêt pour l’industrie et la technologie.

Grâce à ma réussite scolaire j’accède sans problème à l’école d’ingénieurs. Je découvre la vie étudiante et en profite donc pour remplacer la télévision par l’ordinateur, à moi les joies d’internet et des vulgarisateurs en tout genre au combien plus intéressants que le prime time de TF1.
Pour obtenir mes bourses étudiantes je dois demander les revenus de mes parents (sujet tabou dans la famille) et j’apprends qu’ils gagnent à eux deux 6 000 € net annuel soit un demi smic pour 5 x 35 heures, le concept de la méritocratie qu’ils m’ont tant appris en prend un coup.

Pendant ce temps là, j’entends parler d’écologie. Apparemment, la planète se serait réchauffée d’un degré. Franchement, je suis totalement incapable de dire la température ambiante à cinq degrés près alors la terre peut bien se réchauffer de 10 degrés si elle en a envie, ça ne me changera pas grand chose, j’aurais juste un peu moins froid l’hiver. Sinon je vois aussi que ces gens là font chi** tout le monde à trier leurs déchets alors que dans le même temps, ils donnent des labels à Apple dont le coeur de métier est de produire des déchets, si on en est là c’est qu’il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter.

Lors de mes études, tout ce que je fais c’est par passion et je le réussis, il n’y a pas de raison que ça s’arrête. La technologie a tellement d’avenir. En intelligence artificielle, la question n’est pas “la singularité va-t-elle arriver” mais c’est “quand va-t-elle arriver ?” 2025-2030-2050-2100, chacun y va de son pronostic. Je finis mes études d’ingénieurs tranquillement.

En 2017, je ne vote pas parce que “tous pourris”, Mélenchon pourrait éventuellement être intéressant mais je le sens surtout capable de copier Tsipras. Sinon, il y a peut-être des petits candidats intéressants (Poutou, Asselineau, Lasalle, …) notamment pour leur intégrité mais ils n’ont aucune chance.

Au cours d’une période d’errance sur internet, en septembre 2018, je découvre une chaîne youtube où il y a des gens intéressants qui parlent, ils sont régulièrement interrompus par un mec anonyme assez désagréable, un peu impoli. J’aime pas trop le format en plus de cela il n’y a aucune animation, juste un invité qui parle, faut s’accrocher pour suivre. C’est pas facile de tout comprendre il y a plein de concepts et de vocabulaire que je ne comprends pas. C’est pas grave, c’est suffisamment intéressant pour en regarder 4 ou 5 de plus à la suite. A un moment tu finis même par apprécier ce casse pied agressif qui va remuer la mer** jusqu’au bout chez son invité pour voir un peu ce que ça donne. Tu finis même par apprécier cet aspect épuré où seule la pensée compte. Tu deviens addict et dévores tout le contenu. Tu y découvres un tas de personnes intéressantes comme Laurent Alexandre, Juan Branco et d’autres. Au fur et à mesure, tu te rends compte qu’il t’a plus ou moins tendu des pièges comme … Laurent Alexandre. Du coup tu te méfies, tu affûtes ton esprit critique tout en apprenant beaucoup sur des sujets très variés. Inévitablement tu finis par tomber sur un “collapsologue” qui te fait faire des insomnies (au passage tu découvres que le réchauffement climatique n’est pas anodin par exemple). Tu découvres que BHL et Apathie ne sont pas parmi les plus grands intellectuels de France mais tu entends des gens un peu plus sérieux qui t’expliquent la situation actuelle de la France et du monde sur différents sujets, ça fait mal, j’ai pris quelques dizaines de paires de claques nécessaires et douloureuses. Cette chaîne c’est Thinkerview. Entre temps, tu vois des documentaires comme celui de LCP sur Alstom qui te montre que la France est réellement dirigée par des traîtres depuis longtemps, et ça aussi, ça fait mal.

Puis j’ai appris que le fond de commerce de mes parents ne valait plus rien alors même qu’ils ont passé leur vie à le payer, que c’était le fruit non pas de toute une vie mais de 2 vies.

Au bout du compte qu’en est-il ? J’ai bien travaillé j’ai fait mes études d’ingénieurs et mon avenir ne ressemble à rien. Mes parents ont bossé comme des fous toutes leurs vies, ils n’ont plus rien et rien n’assure qu’ils toucheront la moindre retraite. Enfin, j’entends mes amis dire que les gilets jaunes sont des feignasses, j’entends aussi dire qu’il faudrait interdire à ces chieurs de manifester, quitte à utiliser l’armée si nécessaire.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *